Depuis deux ans maintenant, les musulmans de France étaient privés du hajj comme l’ensemble des musulmans du monde à cause des risques liés à la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus.

L’Arabie saoudite avait l’habitude d’accueillir  chaque année plus de 2,5 millions de pèlerins des quatre coins du monde.

Depuis peu, le ministère du Hajj et de la Omra en Arabie Saoudite a annoncé que le Hajj sera de nouveau ouvert à tous les pays du monde et que le nombre de pèlerins autorisés sera limité à un million, d’après des quotas prédéfinis et des conditions à respecter.
Les pèlerins devront :
– Être âgés de moins de 65 ans
– Avoir un schéma vaccinal complet anti Covid
– Présenter un test PCR négatif réalisé 72h avant le départ

Pour cette année , les quotas ont ainsi été réduits d’un peu plus de 45 %.
Cette décision a eu malheureusement une conséquence immédiate sur la hausse des prix du Hajj de cette année due d’une part à la conjoncture et inflation générale que nous vivons actuellement et d’autre part à l’augmentation des tarifs de nos partenaires aériens, hôteliers et surtout des sociétés de gestion sur place.